Les ambulanciers

Agriculteur de formation, Martin Caron a fait un retour sur les bancs d’école à 26 ans pour étudier en santé. L’appel du risque, mais aussi de l’autonomie du métier l’a poussé à devenir paramédic plutôt qu’infirmier.

Il se rappelle encore la première fois où il a embarqué dans une ambulance. Son grand-père avait été transporté à l’hôpital et c’est lui-même qui avait appelé le 911. Il a demandé à accompagner son grand-père et de pouvoir monter dans l’ambulance, ce qui lui a permis de discuter avec le paramédic.

La majorité des appels concernent des personnes âgées, pour des maux de ventre ou des problèmes respiratoires. Malgré tout, le métier demande aussi à faire face à des incidents plus graves et imprévisibles. Comme il aime le dire, c’est du « bonbon » pour lui. « Du bonbon » de pouvoir mettre à profit ses connaissances et son expérience afin de sauver des vies. 

Votre histoire

Vous avez une histoire dont vous aimeriez nous faire part? Partagez-la en cliquant sur « Partagez votre histoire », afin qu'elle soit publiée sur notre page web.

Avec la participation de
Fonds des médias du Canada Canal D
Produit par
Pimiento Atelier Rocoto
Remerciements
Urgences-Santé QuébecUrgences-Santé Québec